1723 Views |  Like

JACQUES WEBER JOUE FLAUBERT

C’est grâce à une belle rencontre avec la toujours souriante Laetitia Heurteau, community manageuse du théâtre Rive Gauche et de celui de l’Atelier, et auteure du blog culturel esprit-paillettes.com que Daily Kif a assisté à la première de la reprise de Jacques Weber dans Gustave.

C’est la seconde fois cette saison, après celui de Clémentine Célarié dans 24 heures de la vie d’une femme, que nous allons applaudir un spectacle « monologue » joué en duo. Expliquons nous… Weber tient la pièce avec un panache déconcertant à travers un monologue ciselé et touchant, mais il n’est pourtant pas seul sur scène. Son majordome, muet, tient lieu d’oreilles attentives, ou plutôt de souffre-douleur pourrait-on dire.

Pourquoi on kiffe ?

Parce qu’à travers cette pièce, librement inspirée de la correspondance de Gustave Flaubert, on en apprend beaucoup sur la personnalité de ce grand écrivain qui se révèle à la fois misogyne et éternellement amoureux, idéaliste militant et fataliste ténébreux, passionné de littérature et méprisant ses contemporains, envahissant et solitaire, toujours en colère mais plein d’humour !
Etait-il aussi éloquent qu’il avait la plume aiguisée ? C’est en tout cas le portrait qu’en fait de lui Jacques Weber, imposant, explosif, vulgaire parfois, mais toujours à dessein, celui de la vérité, si crue soit-elle, flirtant avec une poésie qu’il se vante pourtant de détester.

Le détail kiffant ?

On ressort de là avec l’envie de retrouver tous les classiques du XIXème pour en faire nos livres de plage cet été !

Kif pratique

Théâtre de l’Atelier
1, place Charles Dullin – 75018 Paris
01 46 06 49 24
theatre-atelier.com