1209 Views |  Like

5 DÉLIRES FROMAGERS

Pour se réchauffer au coeur de l’hiver, pour vous aider à préparer vos cadeaux de Noël ou pour anticiper la saison du ski, nous vous présentons nos 5 délires fromagers, à consommer sans modération !

 

1/ PARMESAN + VINS PÉTILLANTS : POUR UN APÉRITIF INATTENDU

C’est la belle découverte du mois ! Récemment invitées à une dégustation organisée par le Bureau du Parmesan aux Caves Legrand dans la sublime Galerie Vivienne, nous avons pu tester ces accords étonnants.

Selon les âges des parmesans (13, 24, 36 ou 48 mois), le choix des vins se fait de plus en plus pointu.

Sur un « jeune » parmesan – la durée minimum d’affinage étant de 12 mois – pas trop salé, à la texture encore un peu élastique, on préférera un Vouvray aux notes florales, de fleur d’oranger et de miel et dont l’acidité tranchante amènera de la fraîcheur à cet accord.

Vouvray Pétillant Brut, Chidaine

parmesan_5

Pour apprécier au mieux un vieux parmesan (22 à 40 mois), dont le grain sablé commence à se former, et dont la saveur salée se fait plus perceptible, un champagne millésimé, dont les notes de fruits exotiques et de fruits confits, et les bulles fines formeront en bouche un contraste des textures et un équilibre aromatique.

Champagne Françoise Bedel – L’Ame de la Terre, Extra-Brut 2003

parmesan_4

Ensuite, plus l’âge des parmesans avance, plus on peut se permettre de remonter le temps. De vieux millésimes, antérieurs à 2000 par exemple, pourront s’associer à merveille avec des parmesans de plus de 42 mois. Le croquant très affirmé du fromage, allié à la douceur d’un champagne vineux, vous feront vivre une expérience gustative harmonieuse et tout en délicatesse.

Champagne Diebolt-Vallois, Blanc de Blanc Brut 1999

Plus de recettes sur le site du Consortium du Parmesan : www.parmigianoreggiano.com

 

2/ LA FRUITIÈRE D’ALIGRE : SOIRÉE AU CHALET

fruitiere_1

Envie d’une soirée dans un chalet de montagne ? Pas besoin de chausser les après-ski, La Fruitière d’Aligre, à deux pas de la Bastille, a su recréer une ambiance digne des plus hautes stations de ski (chic).

Tout de bois recouvert, le restaurant propose non seulement une atmosphère chaleureuse mais aussi les plats les plus réconfortants de la saison : raclettes et fondues y sont les stars.

fruitiere_2

Chez Daily Kif, on a complètement craqué sur la Fondue aux morilles et le Reblochon pané pour leur originalité et l’explosion de saveurs. Quant à la raclette fumée, même si c’est un classique, ce fut une excellente redécouverte !

La Fruitière d’Aligre

11, rue de Cotte 75012 Paris

Tél. : 01 43 42 55 53

http://lafruitieredaligre.com

 

3/ STOP SMELL : LA NOUVELLE CLOCHE À FROMAGE

Amateurs de lait cru, vous ne rêvez pas, il s’agit bien là d’une révolution technologique ! Moins encombrant que la cloche à fromages, lavable et ultra-efficace, voici Stop Smell, un nouvel outil magique pour anéantir les odeurs dans votre réfrigérateur.

STOPSMELL

La cape StopSmell

En apparence, cela ressemble à une simple serviette, mais cette cape à fromage est une véritable prouesse technologique, réunissant toutes les qualités nécessaires à son exercice .

Comment ça marche ? Constituée de plusieurs couches (certifiées contact alimentaire), Stop Smell enserre des particules de charbon actif qui absorbent toutes les odeurs. Déperlante, elle n’est pas sensible à l’humidité. Respirante, elle permet la circulation de l’air pur et évite au fromage de se dessécher ou de transpirer sous l’effet de la chaleur.

http://www.stop-smell.com

30€ livrée chez vous.

 

4/ THE WHOLE FROMAGE : CE QUE LES AMERICAINS PENSENT DE NOTRE PASSION FROMAGÈRE

Le titre complet de ce petit bouquin humoristique est en fait « The Whole Fromage: Adventures in the Delectable World of French Cheese ».

WholeFromage

Avec pas moins d’un millier de fromages recensés dans la production française, il était évident que nos amis outre-Atlantique, malgré tout l’amour qu’ils portent à la gastronomie française, ne résisteraient pas longtemps à l’idée de se délecter de notre folie pour les produits laitiers… qui puent !

Dans cet ouvrage savoureux, Kathe Lison raconte avec humour ses aventures, tantôt cocasses, tantôt romanesques, au pays du fromage, sa première déconvenue étant bien sûr l’expérience du Mont-d’Or qui ne passe pas la douane. « Totalement illégal aux Etats-Unis, bien qu’à l’époque il ne me serait pas venu à l’esprit qu’un aliment comme un fromage, d’apparence aussi inoffensif, puisse faire de nous de vils criminels. »

S’en suivent des apartés historiques – Churchill demandant à De Gaulle comment il pouvait gouverner un pays avec 300 fromages – des réflexions existentielles « Pourquoi produire un nombre aussi incroyable de fromages ? », et des considérations arithmétiques qui ne nous avaient pas effleurés « Trois-cents cinquante fromages ! C’est presque un fromage différent chaque jour ».

Si le nombre de nos fromages n’est pas clairement établi, une certitude émerge du livre de Kathe Lison, c’est que ce produit typiquement français, reflet de nos terroirs et de nos cultures, intrigue, fascine, et plaît aux palais les moins affûtés.

Disponible uniquement en anglais, cette prise de recul sur nous-même est une vraie bouffée d’humour, à partager, comme un beau camembert !

The Whole Fromage, à commander en ligne.

 

5/ LES NOUVEAUX FROMAGERS : 4 FROMAGES EN UN CLIC

C’est la promesse d’Olivier Birade, co-fondateur des Nouveaux Fromagers, un site d’abonnement en ligne de « box de fromages », lancé il y a à peine un an, et qui cartonne déjà : proposer chaque mois à ses abonnés une sélection des meilleurs fromages du moment, choisis chez des producteurs de confiance, dans des quantités généreuses, et livrés chez vous.

LNF_2

En bon startupers, les créateurs de LA première boîte à fromage ont été retenus pour figurer dans la sélection du Noël de la French Tech, ou comment faire des cadeaux créatifs et innovants, en soutenant la croissance des jeunes entreprises françaises !

olivier_1

Olivier ou l’art de la découpe !

Ecole de commerce, job dans le marketing puis CAP de fromager et enfin création d’une start-up, le parcours d’Olivier est riche, tout comme les fromages qu’il distribue dans sa box Les Nouveaux Fromagers.

Et comme c’est un expert, nous avons voulu lui poser quelques questions pour ne plus faire aucun faux-pas avec le fromage. Interview !

INTERVIEW D’OLIVIER BIRADE, LES NOUVEAUX FROMAGERS

Olivier, ça nous intrigue : est-ce que tu manges du fromage tous les jours ? Plusieurs fois par jour même ! Evidemment, parce que c’est mon métier. Mais j’avoue que j’en mange parfois même au petit-déjeuner. Auquel cas, ce seront des fromages simples et légers, comme un Saint-Florentin ou un Chaource.

 

Le fromage qui te fait le plus kiffer ? Il y a deux types de fromages que j’aime particulièrement. Tout d’abord, les fromages de mon enfance. Je suis béarnais et depuis toujours, dès que je retourne dans ma région, ou au Pays Basque, je m’arrête chez le même berger, chez qui je sais que je vais retrouver des fromages au goût que je ne retrouve nulle part ailleurs. J’ai en tête son Ossau Iraty… irrésistible !

La seconde catégorie de fromages « que je kiffe », ce sont les découvertes, et les envies saisonnières. En ce moment, je suis dans une période « croûtes lavées », l’Epoisses ou le Langres.

 

Le fromage le plus étonnant que tu aies goûté  ? Je crois que c’était au Mondial du Fromage à Tours, il y avait un fromager de Pékin qui présentait une croûte lavée au lait de brebis. Ce fromage avait un déséquilibre affreux, là j’ai compris pourquoi la France a si bonne réputation dans le fromage !

 

A l’approche des fêtes, que nous conseilles-tu pour le plateau de fromage idéal ? Ce que l’on conseille généralement, c’est que toutes les familles de fromages soient représentées. Pour les grandes occasions, on recommande 7 fromages différents, et à titre personnel, j’apprécie qu’il y ait au moins 2 découvertes dans la sélection.

On peut donc imaginer un Brillat-Savarin truffé (triple crème), un Langres (croûte lavée), un très vieux Comté (pâte pressée), une rouelle du Tarn, qui a une texture un peu mousseuse (chèvre), un Stilton (pâte persillée) et une surprise !

 

Y a-t-il des règles dans le fromage ? Effectivement, il y a quelques règles, comme le nombre impair de fromages sur le plateau, le fait de ne pas se servir TOUS les fromages sur un plateau (!), et surtout la façon de les couper pour répartir la croûte.

C’est à mon sens la règle la plus importante à observer pour ne léser personne.

 

Si tu dois offrir un fromage à ton amoureuse, tu choisis quoi ? Je pense à un triple crème, pour la douceur, le côté enveloppant, la finesse dans la texture et dans les arômes. Et puis c’est gourmand !

Et si on veut rester dans le romantisme, dans ce cas, il faut choisir un fromage qui s’accorde bien avec le Champagne : un pecorino truffé ou un très vieux parmesan.

Les Nouveaux Fromagers

19,90€/ mois pour 4 fromages

http://lesnouveauxfromagers.fr et http://www.noeldelafrenchtech.fr

 

 Et un petit selfie avec du fromage dedans rien que pour nous !


Et un petit selfie avec du fromage dedans rien que pour nous !