1370 Views |  2

ÉMOUVANTE CLÉMENTINE CÉLARIÉ

Au théâtre Rive Gauche, Clémentine monte en ce moment sur les planches dans une version de « 24 heures de la vie d’une femme », écrit par Stefan Zweig, adapté par Eric-Emmanuel Schmitt, et mis en scène pas Steve Suissa.

Elle y joue une femme du monde, veuve, désoeuvrée, désespérément convenable et qui pour la première fois de sa tranquille existence va vivre 24 heures de passion fulgurante, à Monaco, avec un homme de 20 ans plus jeune (tellement banal aujourd’hui, hein Demi, Madonna ?), qu’elle va tenter de sauver de son addiction au jeu…

Pourquoi on kiffe ?

Le point de vue d’Eric-Emmanuel Schmitt est presque uniquement celui de cette femme, transformant la pièce en un quasi-monologue pour Clémentine Célarié. Ce choix est annonciateur de performance, et bien que cela soit le cas, c’est surtout le jeu, tout en contrastes, entre retenus et débordements que l’on retient. Clémentine Célarié résume les 24 heures de la vie de son personnage en un peu plus d’une heure émouvante, dans un répertoire que l’on ne connaissait pas à l’actrice, celui d’une bourgeoise pincée et dure, qui se trouve ébréchée par la passion amoureuse.

Le détail kiffant

La mise en scène, pourtant très épurée de Steve Suissa, parvient à nous transporter sur la corniche monégasque, notamment grâce à un jeu de projections qui donne de la chaleur et du rythme au texte de Sweig.

Le prix du kif

De 12 à 40€ avec des offres découvertes avec des tarifs kiffants jusqu’au 2 mai puis du 6 au 12 mai

Kif pratique

Théâtre Rive Gauche
6, rue de la Gaîté – 75014 Paris
01 43 35 32 31
Site du Théâtre